Excursion extra-berlinoise

Au fil de l'eau à Halle

Rostock/Warnemünde, Rügen/Sassnitz, Schwerin, Cottbus, Magdeburg … Le mois de juin est passé à toute allure, sans que je ne prenne le temps de partir à la découverte de l’Allemagne. Quelle joie de reprendre les excursions en juillet ! Dans ma liste des villes à visiter en Saxe, il y avait Halle am Saale.

Sur la carte, de l’eau, des restaurants sympathiques… un musée des Beatles ?!

En route ! 

Notes de voyage

Programme

Vendredi
17:00 Berlin > Halle
19:00 Arrivée au Airbnb
20:00 Dîner

Samedi
09:00 Petit-déjeuner
10:00 Ballade dans Halle
13:00 Déjeuner au bord de l’eau
14:00 Suite de la ballade
15:00 Café 
17:00 Halle > Berlin

Berlin - Halle

1h45 & 170km

Budget

  • Transports : env. 30 €
  • Logement : env. 35 €
  • Repas : env. 60 €

Total : env. 125 €

Premières impressions

Vendredi

17:00 – Cette fois-ci je ne pars pas en train mais en bus. Enfin Flixbus aller & Flixtrain retour. Rdv donc à la gare routière ZOB de Berlin. Faut dire c’est quand même une autre atmosphère. Je galère pour trouver mon départ. J’arrive à l’heure, ouf, je m’installe.

19:00 – À peine deux heures et c’est plié. Me voici à la gare de Halle. Ca sent bon, comme un air de campagne. Les lumières sont superbes et la ville est magnifique. Je marche jusqu’à mon Airbnb, une petite trotte de quelques vingtaines de minutes. Je me sens bien et j’aime bien l’ambiance.

20:00 – Clés récupérées et affaires déposées, prête pour aller dîner ! Sur Google maps, j’ai repéré un restaurant qui me fait de l’oeil : Zum Samowar. Cuisine russe délicieuse, service parfait et une petite terrasse en arrière pour apprécier la fin du jour. En sortant, je remarque le nombre de jeunes (il y a plusieurs universités à Halle) et que beaucoup de passant-es parlent russe/ukrainien/polonais. Ca me fait penser à Leipzig et me rappelle que bien que le mur soit tombé, les différences culturelles sont encore visibles – du moins audibles. 

Au fil de l'eau

Samedi

08:30 – Réveil en silence, la ville est calme et le soleil pointe le bout de son nez entre les nuages. En route pour petit-déjeuner au Café Kuckhoff. Les patrons sont des jeunes trentenaires dynamiques, le serveur remarque mon accent et me partage son rêve d’aller découvrir la culture du brunch français. L’endroit est ravissant, il y a des familles, des jeunes amoureux et des groupes de fringants aînés. 

10:00 – Je fais un grand tour de marche au travers de la ville. La jolie librairie heiter bis wolkig ouvre ses portes, le glacier Bunte Eisträumerei propose un parfum au chanvre et un autre lavande-miel, la Pauluskirche est légèrement plus en hauteur que je m’y attendais et enfin se dresse face à moi le spectaculaire Château de Giebichenstein

Ballade et café

12:00 – Je manque malheureusement d’un peu de temps pour visiter les ruines qui surplombent la ville. En redescendant, je découvre toute une installation pour une course à la nage dans la Saale, qui se termine au niveau de Klausberge. Les participant-es sont de tout âge, coiffé-es d’un bonnet de natation jaune poussin, l’ambiance est festive.

13:00 – De l’autre côté de la rive, le restaurant Krug Zum Grünen Kranz me donne envie. Je m’installe, au soleil et au bord de l’eau. Cuisine allemande, je choisis des Spätzel et une limonade maison au concombre. Tout est délicieux et généreux, le restaurant se remplit.

14:00 – Vraiment ca aurait été un lieu idéal pour flâner le reste de la journée mais une petite trotte m’attends. Je longe tout le long de la Wilde Saale, traverse le Schwanenbrücke, descend jusqu’au bout de l’île pour me rendre compte que j’ai été trop loin et qu’il n’existe qu’un point pour rejoindre la seconde île qui me permettra de rejoindre le centre-ville. Je passe devant le superbe Ziegelwiese, traverse le Steinmühlenbrücke et longe la Kirchtor et le fameux musée des Beatles pour arriver vers la gare.

16:00 – Ouf je suis à l’heure avec pile le temps pour un goûter. Douceur sucrée vegane de grande qualité au Koffij juste avant de monter dans le train.

18:30 – Arrivée à Berlin. Je me suis laissée tentée par la ballade en extérieure plutôt que les musées qui avaient l’air top (je ne pourrais donc pas vous partager ici le pourquoi d’un musée des Beatles à Halle mais un habitant m’a dit que c’était sans doute un collectionneur passionné qui avait fait don de ses biens à la ville). J’ai beaucoup aimé l’ambiance de la ville, la culture, les beaux bâtiments et la diversité des âges. Grand coup de coeur de mes excursions extra-berlinoises, Halle nous nous revoyons bientôt !

Laisser un commentaire