Sortir à Berlin, Cinéma

Memoria d'Apichatpong Weerasethakul

Pire expérience cinématographique selon ma copine, film aussi génial qu’incompréhensible à mon goût, je vous raconte l’inoubliable visionnage de Memoria. 

Aspects techniques :

Réalisateur : Apichatpong Weerasethakul
Genre : Drame/Fantaisie
Durée : 2h26
Date de diffusion : 11.05.2022

Cinéma : Delphi Lux, Charlottenburg
Séance : VOST

Avis personnel :

Comme souvent depuis que j’habite à Berlin, je choisis mes sorties culturelles à l’aune des diffusions de la BVG dans le métro : sans son et en petit format. Pour Memoria, j’ai eu la certitude que ce serait une expérience inoubliable.

Tilda Swinton (grandiose dans son rôle et qui maîtrise pour l’occasion un espagnol limpide) est en déplacement en Colombie. Depuis quelques temps, elle souffre d’un mal – un acouphène, dont elle ignore l’origine. La douleur assourdissante la pousse dans une expérience quasi mystique avec des inconnus dans la verdure colombienne. Des scènes silencieuses, des bruits, des grands plans sans coupures, suspendus par un jeu d’acteurs franchement éblouissant. Un dénouement curieux (que je tairais ici) et une fin en suspend.

Le spectateur est privé de tout confort. Sont filmés des bouts de vie dont on ne comprend pas le sens. Ni les liens entre les protagonistes. Il s’agit de scènes, longues, parfois sans son. Les dialogues frisent l’absurde.

Option 1 : Prendre ses jambes à son cou ou mater son telephone en attendant que le temps passe, comme une bonne moitié de la salle.

Option 2 : Proche d’une performance artistique filmée, dans le cadre luxuriant de l’Amérique latine où le temps est différent du nôtre, se laisser porter par une expérience qui nous dépasse et nous saisit.

À voir.

Voir les prochaines séances.

Laisser un commentaire